Articles

Avis Sicile Club 4* Sciacca

Vous êtes parti(e) en Sicile à Sciacca cet été ou à l’occasion du Nouvel An ? Donnez votre avis !

Week-end à ROME

Un long week-end à Rome (repérage par Soloways)

Jeudi : arrivée à Rome

Nous partons de l’aéroport de Lyon assez tôt, avec la compagnie Europe Air post, direction l’Italie. Horaires respectés. Jusqu’ici tout se passe comme sur des roulettes, on a même le temps d’acheter le roma pass avant le transfert (outil qui s’avérera indispensable pour visiter ROME et trés rentable en plus). Là ça se complique un peu. On est un groupe de 50 personnes et il faut attendre tout le monde. Notre conseil : même si les transferts sont inclus dans le forfait, prenez le métro (pour cette destination nous n’inclurons pas le transfert) !

Nous arrivons à l’hôtel Pineta Palace 4* : nous avons une faim de loup, nous engloutissons rapidement un premier plat de pâtes  avant de partir découvrir la ville éternelle. L’hôtel en lui-même est correct, les chambres sont assez grandes. La literie est bonne, quelques soucis d’insonorisation mais le plus gros inconvénient c’est l’emplacement : il se situe à une bonne demi heure du centre et pour le rejoindre il faut marcher, prendre un bus, marcher et prendre le métro. Nous préférerons un hôtel au centre ville (ce que nous sélectionnerons pour vous). Même si c’est un peu plus cher c’est quand même mieux.

Découverte du centre de Rome de la fontaine de Trevi à la piazza de Spagna

Nous sortons du métro à la station Barberini, place « Tritone » : avec une fontaine représentant un triton. Direction la fontaine de Trevi. Aussi majestueuse qu’elle est bondée. Difficile d’y avoir accès directement. Une telle beauté nous sidère. Comme la tradition l’exige, chacun y jette sa petite pièce, il paraît que la municipalité récupère 4000 € chaque nuit. Cliché oblige : n’oubliez pas de prendre une glace sur les lieux pour la déguster dans les petites rues qui vous amèneront doucement vers le panthéon. Avec sa coupole impressionnante qui donne le vertige à force de regarder vers le haut. Il faut dire que tout au long du séjour, vous aurez les cervicales à rude épreuve tant les plafonds des divers monuments (villa borghese, chapelle sixtine etc.) vous  subjugueront.

Piazza Navona : la quintessence de la Dolce Vita

Nous arrivons tranquillement à la piazza Navona : une des places les plus emblématiques de Rome, immense avec ses 2 fontaines et ses restaurants touristiques tout autour. L’endroit nous a tellement plu que nous y reviendrons le lendemain pour déguster un « tartuffo », spécialité romaine. C’est une sorte de brownie glacé avec du chocolat noir extra et fondant à l’intérieur (10 € tout de même). La place est très vivante avec beaucoup de monde, les faux fakirs, les musiciens de jazz/bossa, ça vaut le coup de s’y arrêter boire un verre et contempler toute cette vie.

D’ailleurs c’est ce que nous ferons sur la place suivante : « Campo dei fiori », le même genre mais en plus « mignonne ». Une petite faim nous tenaillant, nous remontons en direction de la place d’Espagne en s’efforçant d’éviter les grands axes, nous découvrons alors des petites trattoria (petits restos) charmantes avec l’ambiance un peu genre « la belle et le clochard ». Au menu : jambon de parme en abondance, spaghetti maison « caccio et pepe » (fromage et poivre) et « a l’arrogosto » (au jus de viande roti) sans oublier l’huile d’olive et le vinaigre balsamique. La place d’Espagne : c’est un peu là où il y a tous les créateurs et les marques de luxe : un must pour le shopping haut de gamme !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vendredi : Villa Borghese et Colisée

Il fait un beau soleil c’est la journée  parfaite pour aller visiter les jardins de la villa Borghese . Les jardins sont immenses. les musées et galeries le bordent. C’est un endroit parfait pour les rencontres entre célibataires : on peut louer un vélo ou un tandem et déguster un pianino sur l’herbe. La galerie Borghese est une exposition de tableaux de peintres de l’époque de la renaissance.

Ensuite direction, le Colisée : un colosse ! Le monument est impressionnant…  Il a y a beaucoup de monde, énormément même , une file d’attente à n’en plus finir . Mais en tant que touriste un minimum organisé, nous avons acheté à notre arrivée le « roma-pass » ! Cette petite carte est fabuleuse, elle coupe la file d’attente et permet de ne pas attendre. Quel petit bonheur de passer devant tout le monde…

Dans l’arène, l’effet est immédiat, on imagine le spectacle de gladiateurs… Dans la fosse, il se déroulait aussi des jeux aquatiques : celle-ci était remplie d’eau et ici naquirent les 1éres joutes.  L’empereur  Néron en profitait également pour s’y octroyer un lac privatif !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En face : forum le romain. Il s’agit d’une une véritable ville romaine avec ses villas luxueuses, son temple et ses prisons (pas de super marchés a priori).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le quartier juif

Puis c’est parti pour l’ancien quartier juif, bordé de monuments aux briques rouges. C’est un endroit magnifique où il est agréable de se promener et de se laisser aller… On y trouve un marché couvert typique où l’on vend des spécialités romaines : un délice visuel, olfactif et gustatif aussi : vous dégusterez les « prosciuttos, pecorino » et autres plaisirs de la table, et en plus pour un prix très abordable.

T’y vas quand au Vatican ? Samedi.

Mais il faut se dépêcher car cet après-midi c’est le Vatican. En plus d’être ultra touristique, c’est un weekend end particulier car le lendemain, il y a la canonisation des 2 Papes « JEAN PAUL II et JEAN XXII ». Donc un monde insensé vêtu de sacs à dos, tentes et duvets vient assister à la cérémonie.

Notre conseil : réserver sa place sur internet (sur le site officiel du Vatican) avant le départ. C’est 4€ plus cher mais cela vous permet de ne pas faire la queue et croyez-nous ça les vaut ! Sinon c’est 3h d’attente…

Une fois à l’intérieur comptez environ 3h de visite. Les salles sont somptueuses et parfois inattendues. On finit en beauté par la Chapelle Sixtine. Il est possible aussi de visiter la Basilique St Pierre (c’est une option que l’on commande sur internet, sinon on risque de ne pas pouvoir y accéder en raison d’un trop grand nombre de personne). Mais pas aujourd’hui ! La basilique ferme pour cause de canonisation.

Malgré une météo capricieuse, les fidèles sont bien décidés à dormir sur place et investissent les lieux afin d’être présents à l’évènement. Chaque petite parcelle de trottoir, chaque tronc d’arbre est pris d’assaut pour servir de campement improvisé. On se serre, on a peur de se perdre, c’est excitant et exaltant…

Nous poursuivons paisiblement la soirée dans un bar à vin. demain c’est le départ. A ce moment-là nous sommes habités par cette  ville. Nous ressentons déjà l’impression de nostalgie. Elle ne nous quittera plus.

 

Rome la sempiternelle

Pour conclure, Rome est une ville unique aux multiples ambiances. On a la Rome antique, la Rome romantique, la Rome baroque, la Rome moderne… Ce qui est bien c’est qu’elle n’est pas très étendue pour une capitale, on peut donc tout faire à pieds sur quelques jours. Par rapport à la formule « Italowcost » : comme le nom l’indique, c’est pas cher mais cela a quand même des inconvénients : transferts longs, hôtel non choisi et excentré.

Nous ne retiendrons donc pas cette formule pour nos clients. Nous préférons vous sélectionner un hôtel dans l’hyper centre pour que vous puissiez vous imprégner de l’ambiance romaine à 100%, rentrer à l’heure que vous souhaitez sans contrainte horaire, quit à ne pas inclure les transferts (très faciles depuis l’aéroport) et à sélectionner un hôtel un peu plus cher.

Avis Sardaigne Club 3* Santa Teresa Gallura

Vous êtes parti(e) en Sardaigne avec un groupe de célibataires Soloways ? Racontez nous votre expérience !